JURISPRUDENCE : Insuffisance professionnelle, de résultat et manque de moyens

Doit être considéré comme sans cause réelle et sérieuse le licenciement prononcé pour insuffisance professionnelle d'une salariée dès lors que la faiblesse de ses résultats n'est pas imputable à ses capacités mais à des absences de personnel et à la reprise de son activité à temps partiel après son congé de maternité.

Cass. soc, 22 février 2017, n°15-25023

>> retour aux actualités