JURISPRUDENCE : Licenciement pour absences prolongées, répétées et AT

Peu important la nature des derniers arrêts de travail délivrés par le Médecin traitant les Juges, après avoir relevé que la salariée, victime d'un accident du travail, n'avait pas été soumise à une visite de reprise à l'issue des arrêts de travail successifs et continus intervenus postérieurement à cet accident, en ont exactement déduit, que ce licenciement était nul.

Cass. soc, 26 avril 2017, n°16-12295

>> retour aux actualités